Je suis en toi

samedi 7 juin 2008, par Thierry Hubau


Si quelqu’un M’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera, et Nous viendrons à lui, et Nous ferons en lui notre demeure. (Jean, 14, 23)

Je suis en toi, mystérieusement, mais réellement présent par ma grâce.

Je suis en toi comme est la sève dans le sarment uni au cep.

Je suis en toi comme est la vie dans le membre uni au corps.

Je suis en toi comme est le courant dans le câble sur le secteur.

Je suis en toi, plus intime à toi-même que toi-même.

Crois en ma présence vivifiante, priante, aimante.

Je suis en toi vivante.

Je suis en toi prière incessante.

Je suis en toi charité ardente.

Je suis en toi comme celui qui sert.

Je suis en toi pour assumer ta vie et lui donner sa pleine dimension. Je suis en toi pour te purifier, t’enrichir, te valoriser au vrai sens du mot : il s’agit des seules valeurs qui durent, et des seules qui comptent.

Sans Moi tu n’es rien, tu ne peux rien, tu es sans efficacité profonde.

Avec Moi en toi, il n’est rien que tu puisses, sinon extérieurement, du moins dans l’invisible de la communication des saints.

Je suis en toi, ardemment désireux de te prendre en compte, et en même temps d’insérer tout ce que Je suis dans tout ce que tu es. Tout Moi en tout toi.

Ma pensée en ta pensée.

Mon regard en ton regard.

Ma voix en ta voix.

Ma prière en ta prière.

Mon amour en ton amour.

Mon offrande en ton offrande.

Ma force en ta force.

Ma vie en ta vie.

Essaie de réfléchir à ce que cela représente comme intimité et comme unité d’action. Essaie surtout de le vivre.

Je suis en toi silencieux et priant, invisible mais présent, mystérieux mais vivant, insaisissable mais actif, impalpable mais ardent, aimant mais exigeant.

Je suis en toi même quand tu ne penses pas à Moi, attentif à tous tes états d’âme. J’éprouve en Moi ce que tu ressens. Rien en toi ne M’échappe, encore moins ce qui se passe au dedans que ce tu exprimes au dehors.

Je suis en toi aux aguets de ton amour, aux écoutes de ta pensée, enregistrant tes options et tes désirs.

Rien en toi ne M’est indifférent car Je suis en tout, pesant tout au poids de la charité, infiniment patient, à la fois anxieux et confiant, témoin de tes luttes et de tes efforts, peiné de tes défaillances, joyeux de tes victoires, heureux surtout quand je te sens détaché, donné, disponible.

Je voudrais tant que l’on Me sente de plus en plus en toi.

Laisse tous ceux qui t’approchent Me puiser en toi.

Il faudrait que Je sois en toi : Celui qui pense et Celui qui prie,

Celui qui parle et Celui qui peine,

Celui qui travaille et Celui qui peine,

Celui qui repose et Celui qui agit,

Celui qui offre et Celui qui sourit,

Celui qui donne et Celui qui pardonne,

Celui qui console et Celui qui réconforte,

Celui qui persuade et Celui qui entraîne,

Celui qui éclaire et Celui qui émeut.

Contemple mon Père. C’est pour Lui que Je suis en toi, entraînant avec toi sans cesse ce que tu es, ceque tu as, ce que tu fais.

Vois aussi en esprit tous tes frères humains. C’est pour eux aussi que Je suis en toi, ardemment désireux qu’ils Me sentent en toi quand ils t’approchent.

Je suis en toi, mais il faut que tu sois de plus en plus en Moi.

C’est en Moi que tu dois construire ta demeure ; c’est en Moi que tu dois te trouver chez toi. Pour y parvenir, il te faut t’oublier davantage, et dire "non" à ton moi égoïste, vaniteux ou sensuel.

Il faut communier plus souvent à ma pensée, à mon oblation constante, à ma louange perpétuelle.

Il faut accepter de n’avoir d’autres intérêts que les miens, d’autres soucis, d’autres motifs d’action que mes soucis et mes motifs d’action.

Alors nous ne ferons vraiment qu’un, et par Moi tu ne feras qu’un avec mon Père et avec mon Esprit, un avec tous ceux qui Nous sont unis.

En amour il n’y a plus ni toi ni Moi. C’est un toi en Moi et un Moi en toi, où les intérêts sont mêlés et les joies fondues. Tout est commun, tout est ensemble. C’est la vraie vie, celle pour laquelle Je t’ai voulu, celle pour laquelle Je t’ai choisi.

Texte tiré du livre Coeur à coeur avec Jésus de l’Abbé G. Courtois. Collection "Feuillets de vie spirituelle n°21 - Editions Fleurus.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette