Accueil du site > Article de fond > Dimanche 19 mars 2017 : troisième dimanche de carême

Dimanche 19 mars 2017 : troisième dimanche de carême

mercredi 15 mars 2017, par Paul Nève


D’une rencontre impossible à l’adhésion de foi !

La Samaritaine au puits de Jacob
 Peut-on envisager situation plus improbable que celle du puits de Jacob ? Jésus casse des tabous : celui de la parole d’un homme qui s’adresse à une femme dans l’espace public ; celui d’une étape à Sikar, en Samarie, alors que Juifs et Samaritains pratiquent l’exclusion mutuelle, pour ne pas dire le racisme ! Peut-on envisager des questionnements plus directs ? « Donne-moi à boire », mais aussi, plus tard : « Va, appelle ton mari et reviens. » La curiosité vient habiter cette femme. Elle entre dans le jeu d’un dialogue plein de bon sens qui aurait pu rester superficiel, comme tant de nos échanges quotidiens. L’eau vive, l’eau qui donne la vie et qui étanche toute soif ! Il faut du temps à la femme pour comprendre la profondeur de la Parole qui lui est adressée.

 Pour sortir d’un échange infructueux, Jésus revient à la personne qu’il a devant lui. Il s’adresse à elle dans sa vie personnelle, dans son couple. Et là, il touche juste. Quelle que soit l’apparence que se donne cette femme, la vérité des relations interroge son être profond. Dans cette révélation, non seulement la Samaritaine est touchée, mais elle fait un saut sur le terrain de la foi. Elle entre en dialogue, se fait réceptive à celui qui s’intéresse à elle et lui donne un nom qui va la transporter. Elle devient porte-parole et missionnaire.

 La suite se fait dans le désordre. Les apôtres cherchent à comprendre la situation et entendent un message sur l’importance de la moisson. Les Samaritains adhèrent à la parole de Jésus et entrent dans l’accueil et la reconnaissance du Sauveur. Quelle aventure ! Et si nous allions au puits de Jacob ?

 

 

Père Pierre-Yves Pecqueux, eudiste

********************************************************************************************** Eglise de Pecq

Marche du Pardon

Ce samedi 1er avril, à partir de 16 heures, une Marche du Pardon partira de l’église de Pecq et parcourra certaines rues du village avant de revenir au point de départ.

 Tout le monde est bienvenu. **********************************************************************************************

Sacrement de réconciliation

En vue de se préparer à Pâques, les prêtres du Val de l’Escaut proposent deux moments spécifiques pour le sacrement de réconciliation :

 le lundi 3 avril à l’église de Celles, à 19 heures
 le mercredi 5 avril à l’église de Pecq, à 19 heures. Confession photo

 

 


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette